COP 22 :Question d’engagement 


​Tsunami, inondation, tempête, orages… De nos jours, personne ne peut dénier que la situation environnementale mondiale est alarmante.


Depuis des décennies, la terre a connu des catastrophes naturelles, néanmoins  à partir de l’année 1950 l’avidité et la sottise de l’homme a influencer négativement la planète comme a dit le leader Ghandi

《 il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire les besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité 》.

Les chefs d’Etats prenant conscience de la scène cauchemardesque  se sont rencontrés en 1972 à Stockholm (Suède)  au premier sommet de la terre organisé par l’ONU, un évènement qui avait pour but de définir les moyens de stimuler le développement durable au niveau mondiale. Au fil des années, les sommets se sont succédés (le deuxième à Nairobi Kenya en 1982) et il fallut vingt ans pour se pencher sérieusement sur la question de l’environnement, c’est ainsi qu’en 1992 s’est tenu la 1ére conférence internationale à Rio de Janeiro et à partir de 1995 il y avait une conférence des parties chaque année jusqu’à ‘à ce que l’on est arrivé à la COP21 de Paris et prochainement la COP 22 au Maroc.

En effet, après 43ans on n’arrive pas a se mettre d’accord, pour dire les choses autrement, on n’arrive pas a mettre en œuvre des conditions contraignantes pour l’ensemble des pays du monde. Dans cette situations d’échec si l’on peut dire, la COP 21 a été la dernière chance et ce pour moult raisons, le sommet de Copenhague qui devait proposer une suit protocole de Kyoto s’est terminé par une déception, de l’autre alors que les pays en voie de développement  peinent a investir dans la lutte contre le réchauffement climatique, les pays industrialisé  qui polluent depuis la nuit des temps en sont les responsable.

La COP 21  avait pour objectif d’aboutir à un accord mondial pour le bien être de la planète, ainsi ladite COP a réussi à réunir les pays qui se sont retirés du Protocole de Kyoto et a poussé l’Union Européenne de s’engager a réduire  les émissions de gaz a effet de serre a de 40%  d’ici 2030 et 80% d’ici 2050.

Cette année et après quelques semaines, le Maroc accueillera la COP22 à Marrakech le 7septembre, d’où vient la question pourquoi le Maroc a été choisi ? Pour répondre à cette question il faut préciser que ce n’était pas un choix, mais suite au dépôt de candidature pour recevoir cet évènement de grande envergure, le groupe africain a favorisé le Maroc. Par ailleurs, la conférence des parties et un évènement  pharaonique qui va mettre le Maroc au cœur de la diplomatie internationale. La ville ocre accueillera entre 25000 à 30 000 de personnes, plusieurs chefs d’Etats, de nombreuse délégation et 195 pays plus l’UE, la nouveauté cette année c’est la participation de la Palestine.

Force est de constater que la question de l’environnement est un problème qui nécessite la coalition entre les différents acteurs de la société, concitoyens, chefs d’états … ce n’est plus la responsabilité du ministre de l’environnement, l’environnement c’est la cause à nous tous. 

                                                            Article signé par : S.N

Publicités