Les éco-solutions à la crise immobilière et économique Pierre-Gilles Bellin Arca Minore


​Le monde s’est probablement trompé : depuis septembre 2008, il pense qu’il est entré dans une crise immobilière, puis  économique… alors qu’il est certainement entré dans la  crise majeure de son histoire : le choc bio-écoclimatique.

Depuis quelques mois, nous pensons donc être confrontés à  une crise immobilière et économique dont, croyons-nous, 

le précédent remonte à 1929. Jugez d’ailleurs du peu : les  marchés ont perdu près de 50 % de leur valeur en quelques  mois, ce qui signifie une évaporation du patrimoine mondial  de… 25 000 milliards de dollars, soit deux fois la richesse des États-Unis. Quant au patrimoine immobilier des Américains, estimé avant la crise à 15 000 milliards de dollars, il voit sa valeur s’envoler au fil des mois également par milliards de dollars. Ces faits sont si massifs qu’ils tendent à occulter le fond du problème… Et donc les bonnes solutions.


Publicités